Prise de la Ville de Venise le 3 Floréal An 5.

Tout un côté de la Place St Marc à Venise alloit être incendié par les Barcaroles et autres
gens du peuple que soudoïoit la Seigneurie, quand les Français y sont entrés le 3 floréal An 5
(13 mai 1797) sous le Commandement du Général Baraguey d’Hilliers, conduisant avec eux deux Pièces de Canon, pour foudroïer ces Scélérats qui se sont dispersés à leur Aspect; à peu
près à cette Epoque et de l’autre côté de la même Place, une foule de Citoyens portoient en
Triomphe le Négociant Spada, qu’ils venoient de délivrer des Plombs et qu’accompagnoient ses fils âgés l’un de 18 et l’autre de 20 ans, aussi retirés recemment de ces infernales Prisons et rendus à la Liberté.

(A whole side of the San Marco Piazza was going to be burnt by the barcaroles
and other members of the populace bribed by the Doges, while the French entered
there on 3 floreal an 5 (13th may 1797) under the command of general Baraguey
d’Hilliers, with 2 cannons, to blast those rascals who flew at their sight;
more or less at this time, on the other side of the same Piazza, a crowd of
citizens were carrying in triumph the merchant Spada, recently freed from the
Piombi, with his sons aged 18 and 20, also recently removed from those infernal
prisons and given back to freedom.)

Prise de la Ville de Venise le 3 Floréal An 5.

Tout un côté de la Place St Marc à Venise alloit être incendié par les Barcaroles et autres gens du peuple que soudoïoit la Seigneurie, quand les Français y sont entrés le 3 floréal An 5 (13 mai 1797) sous le Commandement du Général Baraguey d’Hilliers, conduisant avec eux deux Pièces de Canon, pour foudroïer ces Scélérats qui se sont dispersés à leur Aspect; à peu près à cette Epoque et de l’autre côté de la même Place, une foule de Citoyens portoient en Triomphe le Négociant Spada, qu’ils venoient de délivrer des Plombs et qu’accompagnoient ses fils âgés l’un de 18 et l’autre de 20 ans, aussi retirés recemment de ces infernales Prisons et rendus à la Liberté.

(A whole side of the San Marco Piazza was going to be burnt by the barcaroles and other members of the populace bribed by the Doges, while the French entered there on 3 floreal an 5 (13th may 1797) under the command of general Baraguey d’Hilliers, with 2 cannons, to blast those rascals who flew at their sight; more or less at this time, on the other side of the same Piazza, a crowd of citizens were carrying in triumph the merchant Spada, recently freed from the Piombi, with his sons aged 18 and 20, also recently removed from those infernal prisons and given back to freedom.)

Notes

  1. consttype posted this